LES DIFFERENTES QUALITES DE GINSENG

marche ginsengIl existe différentes qualités de Ginseng : des plus médiocres aux rarissimes ginseng sauvages.
Le ginseng sauvage a pratiquement disparu de Chine et de Corée suite à une cueillette forcenée.

La meilleure des qualités de ginseng, à prix abordable en Europe et en Amérique, est la variété « semi-sauvage ».

Cette variété préserve l’essentiel des qualités du ginseng sauvage, contrairement à certains ginsengs cultivés.

Depuis des siècles, certaines coopératives agricoles coréennes sont réputées pour leurs récoltes de ginseng. Il en est ainsi de la célèbre Gaesung Insam Coopérative Association.

Depuis le 18e siècle, elle produit son célèbre Ginseng Rouge selon les mêmes savoir-faire ancestraux. Ses rares extraits de Ginseng Rouge sont réputés dans le Monde Entier.

Le critere du taux de ginsenosides

Les ginsenosides sont les bénéfiques principes actifs de santé du ginseng. Leur taux s’exprime en milligrammes (mg) par gramme (g) de matière sèche.

Ainsi, ce qui ce qui fait la force du ginseng est sa teneur en ginsenosides. Si cette teneur n’est pas spécifiée ou est inférieure à 15mg par gramme, il s'agit de ginsengs bas de gamme dont il est préférable de se détourner.

Un autre élément essentiel est l’âge de la racine de ginseng au moment de la récolte. La norme traditionnelle minimale de récolte est de 5 ans.

Il vaut mieux également négliger les ginsengs médiocres cultivés de manière intensive à force d’engrais et de produits chimiques, lesquels sont généralement en outre récoltés à 3 ans. Ceci explique leur faible taux de ginsenosides et leur prix bas compte tenu de leurs faibles quantités de substances actives.

Ainsi, ne sont pas toujours recommandés les divers ginsengs en poudre, les gélules, les comprimés sans indication de taux de ginsenosides et la plupart des produits aromatisés au ginseng (thé, vins, etc.…), ainsi que les ginseng dont la provenance est mal identifiée.


QUEL ginseng rouge ?

On distingue 2 types de Ginseng rouge:

- le ginseng de culture semi-sauvage, cultivé en pleine forêt sur un terrain choisi pour la richesse de son sol, dont la racine est naturellement de couleur rougeâtre,

- le ginseng de culture en plantations, le plus fréquemment rencontré, de couleur blanche au départ et qui peut rester blanc ou devenir rouge selon le mode de préparation. Le "ginseng blanc devenu rouge" est obtenu, dans ce cas précis, en enduisant les racines d'un sirop de sucre puis en les plaçant au dessus d'une source de vapeur qui a pour effet de faire fondre le sucre en le faisant pénétrer en partie dans les tissus végétaux. Cette préparation a pour effet de donner aux racines une teinte rougeâtre articificelle.

Ce dernier mode de préparation est couramment usité en Chine mais n'est pas pratiqué en Corée.

Ainsi, le Ginseng rouge proposé est un ginseng rouge semi-sauvage qui tire ses qualités supérieures non pas de sa couleur mais de sa culture dans un habitat naturel, sans adjonction de produits ou d'engrais chimiques (engrais organiques uniquement).

Sans avoir à s’étendre sur mérites comparatifs des Ginseng de provenances diverses, il faut  savoir  que même  les  chinois reconnaissent la qualité du ginseng de Corée !

Ce qui s'explique par le fait que le Gouvernement  Coréen  surveille très attentivement les qualités de Ginseng produits sur son territoire. Ceci pour ne pas compromettre la réputation de son plus célèbre article d’exportation !

Le ginseng cultivé à force d’engrais est principalement exporté en Europe et en Amérique tandis que les orientaux n’utilisent que la variété semi-sauvage.

Il y a une bonne raison à cela. On sait que les principes actifs de la racine de ginseng s’appellent «ginsenosides». Or, le taux de ginsenosides est particulièrement faible (moins de 15 mg) dans  les ginsengs cultivés de façon intensive et récoltés souvent dès 3 ans et non à au moins 5 ans comme l’exige la culture traditionnelle !

Tandis que dans les ginsengs semi-sauvages, ce taux est d’au moins 35 mg/gr. C’est la raison pour laquelle les chinois et les coréens choisissent pour eux-mêmes ces ginsengs à taux de ginsenoside élevé.


le gINSENG SEMI-SAUVAGE

Il est évident que le meilleur des ginsengs est le « ginseng sauvage », mais celui-ci est introuvable sur les marchés occidentaux, du fait de sa rareté. Les quelques racines sauvages se négocient de gré à gré, tant en Chine qu’en Corée.

Seuls des millionnaires peuvent acquérir le vénéré  « san-man » coréen dont le prix peut monter jusqu’à 10 000€ la racine ! Un récent reportage sur Arte s’en est fait écho.

Le meilleur des ginsengs aujourd’hui disponible en Europe et aux USA, à prix relativement  abordable, est  la variété semi-sauvage sous forme de poudres ou d’extraits concentrés.

En Chine, on l’appelle  « kirin » cette variété semi-sauvage. Elle continue à pousser spontanément dans les jardins des anciens Palais Impériaux. C’est la variété semi-sauvage de ginseng que consommait le président Mao.

Mais le kirin est introuvable et l’on pense que ce sont les officiels chinois qui se le réservent.

En Corée, l’équivalent du kirin chinois est le précieux ginseng « tassel »  semi-sauvage.
Il est planté là où on cueillait le ginseng sauvage, sur les pentes des montagnes humides, à moins de 800m d’altitude, dans les endroits les plus reculés du pays. Le mode de culture est biologique  et respectueux de l’environnement.

La récolte des racines n’intervient pas avant 6 ans après les semailles. Le tassel concentre ainsi les Principes bénéfiques de Santé du ginseng. En conséquence, son taux de ginsenosides est élevé : supérieur à 50 mg.

Sa qualité est alors reconnue par un sceau d’Etat Coréen :« Korean Office  of Monopoly ».

Ce sceau garantit contre les imitations de racines coréennes qui sont souvent exportées en Europe et aux USA 

 

acheter ginseng




Les articles de ce site ne remplace en aucun cas un avis médical indispensable dans
l’établissement d’un diagnostic et dans l’appréciation de la gravité d’une pathologie.
BL E-COM © 2011- tous droits réservés | Photos illustratives | Mentions Legales | CGV

copyright ginseng rouge


Les articles de ce site ne remplace en aucun cas un avis médical indispensable dans
l’établissement d’un diagnostic et dans l’appréciation de la gravité d’une pathologie.
BL E-COM © 2011- tous droits réservés | Photos illustratives | Mentions Legales | CGV

copyright ginseng rouge